Caedrael, numéro quatre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Caedrael, numéro quatre.

Message par caedrael le Ven 31 Juil - 23:27

Codex Infinitis, registre 25, chiffre 4.
Section: Inférieure.
Code: 4



Nom : Erroné
Prénom(s) : Caedrael
Surnom : "Deux-visages"
Sexe : Masculin
Race : humain

Âge
: Indéfinissable (entre 200 et 300 ans)
Lieu de naissance : Erroné

Famille
: Erroné
Guilde : Non retranscrite dans le codex.
Allégeances : Aucune envers l'Alliance. Appartient corps et âme à l'Ordo Démonicus. Allégeance envers l'Empereur Terenas Menethil.

Domicilié(e) à : Ombrelune

Description physique : peu expression sur son visage. Yeux noirs, longs cheveux noir, la peau blanche. Taille et corpulence moyenne.

Style vestimentaire : Porte généralement des vêtements sombres, certaines parties de son corps sont recouverte d'un fin tissu noir.

Profil psychologique : Caedrael est un personnage très mystérieux. Il ne révèle que très peu d'informations concernant son passé, voire aucune. Il ne montre généralement aucune émotion, à croire qu'il est totalement indifférent à quoique ce soit. Cependant, c'est une personne qui pense et analyse beaucoup. Il n'accorde que rarement sa confiance. Caedrael voue une haine sans bornes aux démons et morts vivants. Son emprisonnement prolongé dans la Chapelle de Sainte Lucie a légèrement érodée sa santé mentale. Ne distingue pas son ami de son ennemi.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'Inquisiteur Caedrael "Deux visages"

(inspiré de w40k DH)

A l'age de soixante-seize ans, l'Inquisiteur Caedrael avait déjà à son actif la traque et la condamnation de mille huit cents hérétiques, démons et autres mutants. Alors qu'il officiait dans la péninsule des flammes infernales, il fut blessé par un démon qui planta l'une de ses griffes près de son cœur. Bien qu'il vainquit le démon, Caedrael s'aperçut que toute tentative pour retirer la griffe se solderait par sa mort.

Avec le temps, il découvrir qu'elle pouvait cependant lui servir de lien avec le néant, accroissant ainsi son potentiel psychique, malheureusement, il lui semble qu'elle corrompait aussi lentement son corps. Intrigué, Caedrael se mit à enquêter sur les éventuels bénéfices que pouvaient offrir les énergies démoniaques, gagnant ainsi la réputation d'un individu étrange et solitaire, même au sein de l'Ordo Démonicus.

A l'age de cents ans, Caedrael rencontra la Secte des mages pourpres dans les tranchantes. C'était une organisation composée de nobles et de marchands qui utilisaient des artefacts corrompus pour accroitre la demande et le prix de leurs marchandises. plutôt que de démanteler le cartel, Caedrael observa leur pratiques, transmises de génération en génération par leurs ancêtres.

L'inquisiteur fut convaincu que l'énergie démoniaque pouvait etre utilisée sans danger, n'étant pas "chaotique" en soi, mais plutôt utilisée à des fins diaboliques par des personnes désireuses de faire le mal. Au fil des ans, Caedrael établit une relation de confiance avec les mages pourpres, leur apportant de nouveaux artefacts pour qu'ils les expérimentent.
Ce furent ces expériences qui placèrent Caedrael en conflit direct avec un autre Inquisiteur.

Septim passa les trois premières décennies de sa carrière d'Inquisiteur à chercher la trace d'un très ancien grimoire connu sous le nom de Malus codicium. Lorsqu'il découvrir que son lieu de repos se trouvait etre au cœur de la bibliothèque d'Othella situé en Orneval, il crut que sa quête était enfin terminée et il fut extrêmement déçu d'apprendre qu'un individu solitaire avait dérobé le mystérieux ouvrage à peine quelques mois plus tôt.

Le malus Codicium traitait de la conjuration des créatures démoniaques et Septim était plus que déterminé à le détruire, car s'il tombait entre les mains d'adorateurs fanatiques, les conséquences en seraient terribles pour Orneval et Kalimdor.
plusieurs mois d'enquete acharnée permirent à Septim de remonter la trace qui le mena droit jusqu'aux mages pourpres et dans la région des tranchantes.

Mais ce qu'il y trouva l'épouvanta; la secte utilisait impunément des artefacts corrompus, se glorifiait dans sa dépravation et l'Inquisiteur fut dés lors convaincu de sa participation dans le vol du Malus Codicium. Septim se lança dans l'épuration de l'organisation: il tortura et interrogea les adorateurs de la secte, remontant la piste du livre. Le pogrom dura plus d'une semaine, mais au fur et à mesure de ses recherches Septim rencontrait des adversaires de plus en plus étranges, des créatures à moitié possédées par des démons et des personnes mutées par d'étranges pouvoirs.

Septim, aidé par quelques Rédemptionistes décida de purger par le feu la place forte du culte. L'inquisiteur et ses compagnons attaquèrent l'autel de la secte des mages pourpres, abattant mutants, mages démons et autres abominations. Mais une surprise de taille les attendait, car au centre de la salle se trouvait un Inquisiteur au corps déformé et à l'esprit corrompu par les tentations des démons. jurant de nettoyer la région d'une telle horreur, Septim se plongea férocement dans le combat.

Caedrael fut étonné de l'attaque de cet inquisiteur qu'il considérait comme inexpérimenté et manquant cruellement d'éducation. Ses travaux avaient déjà porté leurs fruits et il était particulièrement fier de ses deux Possédés. l'un d'eux servait de réceptacle à un démon nommé Cherun'el, l'autre à une entité encore non identifiée mais qui se faisait appeler Archela. Les deux Possédés avaient déjà aidé Caedrael à éradiquer plusieurs cultes chaotiques, leur capacités démoniaques et leurs terribles pouvoirs s'étaient révélés d'une valeur inestimable.
La lutte fut âpre entre les deux camps, aucun deux n'arrivant à prendre l'avantage sur l'autre. les deux Inquisiteurs se rencontrèrent finalement, le marteau de Septim, chargé de la puissance de sa foi, contre l'épée démon de Caedrael. L'inquisiteur renégat avait vaincu Kharnagar le terrible il y avait de cela plusieurs années et avait réussi à lier l'essence de la créature à son arme grâce à ses récentes expériences. Le combat fut long et difficile...

Ils échangèrent des coups d'une puissance inouïe, chacun déchainant de terribles pouvoirs, saturant la salle d'énergie. Septim invoqua l'Empereur et frappa Caedrael, son marteau traversa les défenses et toucha l'Inquisiteur à l'épaule. mais Caedrael ne fut pas tué, il invoqua les pouvoirs de Kharnagar et plongea sa lame dans le corps de Septim qui disparut dans une tempête de flammes psychique.

Durant trente ans de plus Caedrael continua ses recherches qui l'aidèrent grandement à combattre les ennemis de l'Empereur. A la grève de Zoram, son invocation du démon Diabolan lui permit d'ouvrir une brèche dans les défenses du camp orc et son épée démon renvoya dans le néant de nombreuses créatures invulnérables face aux armes classiques.

Finalement, ses adversaires au sein de l'Inquisition s'unirent contre lui, et L'inquisiteur Eisen le déclara, avec tous ses travaux, hereticus et Extremis Diablolus à l'age de cent trente-cinq ans. Caedrael fut traqué puis condamné par une cellule de cinq Inquisiteurs mené par Eisen.
Caedrael est emprisonné dans une bâtisse scellée par de puissantes runes démoniaques, quelque part en Ombrelune.

il existe toujours à l'heure actuelle des personnes q ui pensent que Caedrael avait raison et qu'il faut utiliser les mêmes armes que les ennemis de l'Humanité. Il y a aussi ceux qui pensent que rien de bon ne peut sortir des démons et que Caedrael n'était rien de plus qu'un jouet entre les mains des Démons. Il avait été corrompu à la péninsule des flammes infernales, son association avec des entités démoniaques et des mutants en était la preuve indiscutable.

caedrael

Messages : 67

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum